Projet temps-navire 2021

Dernière mise à jour : Juin 2019

Le projet TReX (Tracer Release eXperiment) est un projet de recherche intersectoriel qui vise à développer et à démontrer la capacité du Canada à prédire la dispersion de contaminants et à répondre à leurs déversements accidentels dans les environnements marins côtiers. Ce projet comporte deux phases, la première portant sur la dispersion à la surface de l’océan, et la seconde sur la dispersion en profondeur. Les activités de recherche sont toutes financées par le réseau MEOPAR, et le financement du temps navire est demandé au RQM. La phase I fait l’objet d’une demande déposée par Prof. Cédric Chavanne pour juillet 2021, et la présente demande concerne la phase IIdu projet TReX qui vise l’étude des processus de transport et dispersion dans les eaux de fond du Chenal Laurentien. Cette phase expérimentale nécessite l’utilisation du N/R Coriolis II pour l’injection d’un traceur chimique, inerte et inoffensif, dans la masse d’eau Atlantique entrant dans le golfe dans la région du détroit de Cabot. Cette expérience inclura aussi le déploiement de planeurs sous-marins autonomes qui mesureront en continu la température, la salinité et la saturation en oxygène et effectueront des profils de turbulence le long du Chenal Laurentien. Cette expérience unique, qui combine les expertises de chercheurs du Québec et de la Nouvelle Écosse, sera utilisée non seulement pour prévoir la dispersion et l’advection de certains contaminants mais aussi pour comprendre les processus biogéochimiques liés au climat qui contrôlent les conditions d’hypoxie et d’acidification à la tête du Chenal Laurentien.


Demandeur :
Huixiang Xie
Codemandeurs :

Roxanne Maranger (UdM), Peter Galbraith (MPO-IML), Diane Lavoie (MPO-IML), Gwenaelle Chaillou (UQAR-ISMER), Douglas Wallace (Dal U., Nouvelle -écosse), Ruth Musgrave (Dal U., Nouvelle-Écosse), Toste Tanhua (Geomar, Kiel, Allemagne)

Nancy Sootiens (MPO-NAFC), Rich Pawlowicz (UBC, Colombie-Britannique)

Partenaires :