Projet temps-navire 2021

Risques naturels associés à la remobilisation sédimentaire et impacts sur les dynamiques de productivité primaire dans l’estuaire du Saint-Laurent

Les canyons sous-marins canalisent les courants de turbidité épisodiques qui transportent de grands volumes de sédiments vers le fond marin. Dans l’Est du Canada, la bathymétrie de l’Estuaire Maritime du Saint-Laurent (EMSL) est délimitée par la présence de plusieurs canyons sous-marins. Ces canyons représentent un risque pour les avalanches sous-marines et la resuspension d’algues nuisibles (ex. dinoflagellé Alexandrium catenella) en dormance dans les sédiments. Cependant, les liens entre l’activité des canyons et la productivité primaire dans l’EMSL n’ont jamais été étudiés en raison du manque de mesures directes et documentation sur la récurrence des événements de turbidité à long terme. Dans ce contexte, cette demande de temps-navire réunit une équipe intersectorielle et interprovinciale de chercheurs (incluant la géologie, la biologie, la physique et la création littéraire du Québec, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse) qui déterminera le rôle de la remobilisation des sédiments dans le préconditionnement d’efflorescences algales nuisibles dans les canyons sous-marins au large de Pointe-des-Monts (PDM) et déterminera l’influence de la géomorphologie sur la dynamique de la productivité primaire dans l’EMSL. Pour ce faire, nous proposons d’utiliser le N/R Coriolis II en 2021 et 2022 afin de déployer des trappes à sédiments, recueillir des échantillons de sédiments et de plancton, réaliser des relevés hydroacoustiques ainsi qu’effectuer des mesures physicochimiques dans la colonne d’eau dans la région de PDM. Ce projet contribuera à fournir une évaluation de premier ordre des risques posés par la remobilisation des sédiments sur les infrastructures et le milieu marin dans l’EMSL, une zone d’importance pour les mammifères marins, la pêche, le tourisme et la navigation.


Demandeur :
Jean-Carlos Montero-Serrano
Codemandeurs :
Camille Deslauriers (UQAR), Kateri Lemmens (UQAR), André Rochon (UQAR–SMER), Daniel Bourgault (UQAR-ISMER), Alexandre Normandeau (CGC- Halifax), Patrick Lajeunesse (U Laval), Michel Gosselin (UQAR-ISMER), Urs Neumeier (UQAR-ISMER)
Partenaires :

Audrey Limoge (UNB) (co-demandeuse hors Québec – projet conjoint MEOPAR)