Projets temps-navire financés

Glissements sous-marins de l’estuaire du Saint-Laurent et leur implication pour une meilleure connaissance de l’aléa sismique de la zone sismique de Charlevoix-Kamouraska/Bas-Saint-Laurent

Dernière mise à jour : Juin 2019

Dans l’estuaire du Saint-Laurent, il existe une zone sismique dans la région de Charlevoix/Kamouraska ainsi que dans l’estuaire maritime du Saint-Laurent dont l’historique des tremblements de terre n’est documenté que depuis 350 ans. Ce projet, réalisé à bord du navire de recherche Coriolis II, propose d’utiliser un nouveau véhicule sous-marin autonome pour cartographier en ultra-haute définition des structures et dépôts sédimentaires ayant été produits par d’anciens séismes. Les résultats permettront de documenter l’activité sismique de la région depuis plus de 12 000 ans. Ces informations permettront d’évaluer les risques de séisme et de proposer aux municipalités voisines des actions préventives adaptées.


Chercheurs​ :
Patrick Lajeunesse (Université Laval), Guillaume St-Onge (UQAR-ISMER), Pierre Francus (INRS-Eau Terre Environnement), Steve Plante (UQAR).
Collaborateurs et partenaires :
Municipalité de Rivière-du-Loup, Municipalité de Saint-André, Takuvik, Amundsen Science, Université Laval, Institut des sciences de la mer de Rimouski (UQAR-ISMER), Reformar.