Projets leviers 2018-2019

Génomique et Épigénétique pour la Conservation de l’Anguille du Saint-Laurent (GÉCAS)

Dernière mise à jour : Juin 2019

Partout où on les retrouve dans le monde, les anguilles (Anguilla sp.) ont une importance socio-économique majeure. Or, on observe un déclin généralisé de ces espèces. Chez l’anguille d’Amérique, le recrutement des contingents du Saint-Laurent n’est plus que de 1 % de ce qu’il était il y a 40 ans, entraînant un effondrement des pêches dans l’estuaire du Saint-Laurent. Une des questions encore sans réponse, qui permettrait de mieux orienter les efforts de rétablissement de l’espèce, est d’élucider pourquoi la chute de recrutement est beaucoup plus prononcée dans ce système que dans les contingents du golfe du Saint-Laurent et des Maritimes. Entre autres explications, des études préliminaires soulèvent l’hypothèse voulant que des facteurs (épi)génétiques différenciant les anguilles de l’estuaire du Saint-Laurent des contingents plus à l’Est seraient en jeu.

Ce projet propose donc de tester cette hypothèse, en réalisant une première caractérisation de la différenciation génétique et épigénétique sur l’entièreté du génome entre jeunes anguilles recrutant dans l’estuaire du Saint-Laurent et celles des Maritimes. Mais GÉCAS se veut aussi le porteur d’une recherche éthique et philosophique sur la question de la légitimité de déployer socialement des ressources pour assurer la survie d’espèces menacées, l’anguille offrant un bel exemple d’espèce dont la survie dépend d’enjeux divers sur le plan national et international. Ce n’est pas une question triviale dans le domaine de la conservation. Elle dépasse largement le cadre de l’anguille et cette portion du projet GÉCAS permettra de nourrir la réflexion au sein des actions du Réseau Québec maritime, mais aussi de notre société en général.


Chercheurs :
Louis Bernatchez (Université Laval), Céline Audet (UQAR-ISMER), Lyne Létourneau (Université Laval), Louis-Étienne Pigeon (Université Laval), Alexandre Montpetit (Université McGill).
Collaborateurs et partenaires :
Génome Québec, Ressources aquatiques Québec, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pêches et Océans Canada.