Projets Odyssée 2018-2020

Aide à l’adaptation de la stratégie d’exploitation de la crevette nordique par les communautés autochtones le long des côtes du Québec

Dernière mise à jour : Juin 2019

La crevette nordique est l’une des espèces les plus exploitées à l’est du Canada et est donc un moteur de développement pour de nombreuses communautés côtières. Depuis quelques années, certains stocks de crevettes nordiques sont en déclin, alors que les changements climatiques et globaux pourraient d’autant plus affecter les populations de crevettes dont la vulnérabilité à l’échelle régionale est pour l’instant peu connue.

Ce projet cible spécifiquement les impacts potentiels des changements globaux sur les communautés de pêche autochtone (Premières Nations) exploitant la crevette nordique, et comment elles pourront s’y adapter. L’incidence des changements climatiques est non seulement un risque considéré élevé pour les pêches autochtones, mais également une préoccupation auprès des pêcheurs, pour qui la gestion des pêcheries implique des rapports complexes entre les différents groupes d’acteurs, y compris les autres pêcheries non autochtones. En acquérant des connaissances stratégiques à propos des impacts des changements globaux sur la dynamique socio-économique de l’exploitation de la crevette nordique, et en étudiant les effets de ces changements sur la qualité nutritionnelle et organoleptique de la crevette nordique, ce projet vise le renforcement des capacités des communautés autochtones à mieux répondre aux enjeux générés par les changements globaux. Dans une perspective d’innovation sociale ouverte, l’objectif visé est d’aboutir à une coconstruction des solutions d’adaptation, à l’aide de pratiques participatives et intersectorielles.


Chercheurs :
Marco Alberio (UQAR), Piero Calosi (UQAR), Fanny Noisette (UQAR-ISMER), Jean-Claude Brêthes (UQAR-ISMER), Laurie Guimond (UQÀM).
Collaborateurs et partenaires :
Ouranos, Merinov, Association de gestion halieutique autochtone Mi’gmaq et Malécites (AGHAMM).