Projets Odyssée 2019-2021

Voir la mer : inventorier, cartographier, modéliser et visualiser les ressources archéologiques subaquatiques dans le secteur du Bic maritime

Dernière mise à jour : Juin 2019

L’histoire de la navigation sur le Saint-Laurent, la plus longue voie navigable au monde et aussi l’une des plus périlleuses, est pointillée par un grand nombre de naufrages. La découverte et l’étude des épaves pourrait nous aider à mieux comprendre l’histoire maritime du Québec. Ce projet vise à cartographier et inventorier les ressources archéologiques subaquatiques dans le secteur du Bic maritime. Pour cela, l’équipe utilisera des équipements de pointe pour caractériser les fonds marins et pour détecter la présence d’artefacts. Les données bathymétriques récoltées serviront de base à la construction d’un modèle numérique simulant les vagues, la glace et la circulation océanique à haute résolution. Ces données seront ensuite intégrées dans le développement de la mer numérique, un environnement virtuel photoréaliste permettant d’explorer en quatre dimensions la dynamique, l’histoire et les richesses du milieu marin du Bic.


Demandeur :
Dany Dumont (UQAR-ISMER)
Codemandeurs :
Guillaume St-Onge (UQAR-ISMER) Daniel Laroche (Institut de recherche en histoire maritime et archéologie subaquatique), Isabelle Cayer (Centre de développement et de recherche en imagerie numérique).
Partenaires :
Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO), UBISOFT, Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN), Observatoire global du Saint-Laurent, Institut Maurice-Lamontagne, Pêches et Océans Canada, Service hydrographique du Canada, Parc national du Bic, Institut de recherche en histoire maritime et archéologie subaquatique.