Le Réseau Québec maritime (RQM) dévoile la liste des cinq premiers projets de recherche intersectoriels financés dans le cadre de ses activités. Un financement totalisant 467 000 $ est octroyé pour la réalisation de ces projets.

PROJETS RETENUS LORS DE CE PREMIER APPEL DU RQM

1) Minimiser la consommation d’énergie lors de l’utilisation des systèmes d’épuration de gaz à bord des navires – Chercheur principal : Faïçal Larachi de l’Université Laval, partenaires : Innovation maritime et CO2 Solutions Inc.

2) Comprendre les facteurs de stress environnementaux dans les zones industrialo-portuaire (ZIP) et veiller aux changements dans les conditions naturelles de base – Chercheur principal : Jean-Éric Tremblay de Québec-Océan, partenaires : Université Laval, Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST), Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL), Ports de Québec et de Sept-Îles.

3) Caractériser les changements temporels de l’étendue des herbiers de zostères dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent et identifier les mécanismes responsables de ces changements- Chercheur principal : Mathieu Cusson de l’UQAC, partenaires : UQAR, Université Laval, INREST, Port de Sept-Îles et Québec-Océan.

4) Créer un guichet unique mettant à disposition des collectivités aux prises avec les changements environnementaux et climatiques, une série d’outils facilitant leur passage à l’action en matière d’adaptation – Chercheur principal : Sebastian Weissenberger de l’UQAM, partenaires: UQAR, Regroupement des organismes de bassin versants du Québec (ROBVQ), Grand Conseil de la Nation Waban-Aki.

5) Améliorer le niveau de connaissances en santé et sécurité au travail des plongeurs professionnels du Québec ainsi que leur capacité de réponse aux situations d’urgence – Chercheur principal : Neal Pollock de l’Université Laval, partenaires : Institut maritime du Québec (IMQ), CISSS Chaudière-Appalaches, Centre de médecine de plongée du Québec, Fédération québécoise des activités subaquatiques (FQAS).

Dans le cadre de cet appel à projets, le RQM a également soutenu deux demandes de temps navire pour le Lampsilis, un bateau de recherche pouvant naviguer en eaux douces et saumâtres sur le fleuve Saint-Laurent et certains de ses tributaires.